Bienvenue sur Smartphone France Android Edition
Actuellement, 129 visiteurs en ligne
Vous utilisez un bloqueur de publicités ? Félicitations :)
  10 derniers articles publiés sur Smartphone France Android Edition
 Avant-hier à 10:00 - Les PWA ne sont clairement pas la solution idéale - 8 commentaires
 13/12 à 10:00 - 6 tendances qui définiront le travail du futur - 4 commentaires
 12/12 à 14:00 - L'opérateur Orange n'est pas si pauvre que ça - 4 commentaires
 12/12 à 10:30 - Trop de mises à jour tuent les mises à jour ! - 9 commentaires
 11/12 à 09:00 - Google Pay débarque enfin en France - 11 commentaires
 08/12 à 22:00 - Vendéo, une monnaie locale 'Made in Vendée' - 8 commentaires
 06/12 à 19:30 - Où avez vous vu votre dernière cabine téléphonique ? - 6 commentaires
 04/12 à 15:15 - Free rentre dans le rang concernant les tarifs ! - 15 commentaires
 03/12 à 10:30 - Huawei envisage-t-il d'abandonner Android ? - 14 commentaires
 29/11 à 18:30 - Boursorama s'invite sur Samsung Pay - 13 commentaires

Vous possédez un smartphone Android ? Découvrez sans attendre notre application Android.

  Les PWA ne sont clairement pas la solution idéale
 Publié le 14/12/2018 à 10:00 | 8 commentaires

Afin de révolutionner le développement pour smartphones, Google a inventé les PWA c'est à dire les Progressive Web Apps. Pour ceux qui ne le sauraient pas une progressive web app est une application web qui consiste en des pages ou des sites web, et qui peuvent apparaître à l'utilisateur de la même manière que les applications natives ou les applications mobiles. En résumé, fini les véritables applications mobiles, bienvenue aux sites WEB qui font croire qu'ils sont des applications mobiles en permettant par exemple la réception automatique de notifications ou une visualisation en mode hors ligne.

Le gros avantage de ces PWA étant d'être normalement compatibles toutes plateformes comme iOS, Android et même Windows, sans avoir fait de grandes études on peut imaginer les économies qui peuvent être réalisées en développement. Ça c'est sur le papier car au final une PWA n'est jamais réellement compatible à 100% avec tous les smartphones sur laquelle elle devrait fonctionner car tous n'ont pas du tout le même rendu au niveau de leur moteur HTML.

Etant contre ces PWA que nous pensons être la plus grosse arnaque technologique du moment, nous sommes confortés dans notre opinion en voyant la dernière version de l'application EDF & MOI qui est une véritable catastrophe à tous niveaux. Les PWA ça peut certainement être une alternative pour certaines applications mais au final ça demande certainement plus de tests et de validation que des applications dédiées faute de quoi le résultat n'est pas à la hauteur. Cette dernière version "Made by EDF" en est le parfait exemple, copie à revoir car les PWA c'est tout sauf la solution universelle économique qui est trop souvent présentée.

  6 tendances qui définiront le travail du futur
 Publié le 13/12/2018 à 10:00 | 4 commentaires

Sur Smartphone France nous sommes bien placés pour nous rappeler que les smartphones que nous possédons tous, n'ont pas toujours été nos fidèles assistants du quotidien, surtout en milieu professionnel. Fax, rolodex et PDA semblent aujourd'hui appartenir à une autre époque, pourtant, il y a 10 ans, ces derniers étaient des outils de bureau omniprésents voir indispensables pour certains. Quelles surprises réserve la prochaine décennie aux travailleurs d'aujourd'hui ?

S'il est compliqué voir totalement présomptueux de répondre avec certitude à cette question, Wrike le spécialiste du logiciel gestion de projet marketing nous propose sa vision du futur au travers d'une infographie gratuite. Une chose est sûre, les outils technologiques que nous utilisons aujourd'hui ne seront certainement pas les même dans 10 ans. Quels seront-ils ? Quelles sont les tendances qui façonneront le travail de demain ? Un seul moyen de le savoir … attendre demain :)

Si on se donnait rendez-vous dans 10 ans ? Même jour, même heure, même pomme, …

  L'opérateur Orange n'est pas si pauvre que ça
 Publié le 12/12/2018 à 14:00 | 4 commentaires

Alors que le PDG d'Orange se plaint à longueur d'année que Free a tué le marché, que les tarifs des abonnements mobiles et Internet ne sont pas assez cher en France pour soutenir l'investissement pour le réseau, la réalité semble être un peu différente. Pour répondre à l'appel du Président de la République qui espérait que "les entreprises françaises" puissent offrir à leur employés une prime de Noël exceptionnelle afin de calmer le jeu sur l'affaire de gilet jaunes, il semble que l'opérateur Orange ait comme par magie trouvé de l'argent.

Orange a en effet décidé du versement d'une prime exceptionnelle à tous ses salariés en France dont le salaire brut annuel est inférieur à 30.000 euros. "Orange a souhaité répondre à l'appel du Président de la République en s'engageant concrètement en faveur du pouvoir d'achat de ses salariés aux revenus plus modestes", explique Stéphane Richard. Cette prime de solidarité sera d'un montant de 1.000 euros pour les salariés ayant moins de 25.000 euros de salaire annuel brut et de 500 euros pour les salariés touchant entre 25 et 30.000 euros de salaire annuel brut. Au global, 20.000 salariés en France vont bénéficier de cette mesure qui sera versée avant la fin de l'année.

On ne va bien sûr pas critiquer ce geste qui permettra à de nombreux salariés de mieux passer les fêtes de fin d'année, mais sans avoir fait de grandes études, ce cadeau d'Orange, au final payé par les clients Orange, coûtera environ 15 millions d'Euros. Une somme rondelette pour une entreprise soi-disant en difficulté à cause de la présence de 4 opérateurs sur le marché. C'est bien cette situation qui nous dérange. On est heureux pour les bénéficiaires de ce cadeau exceptionnel mais bien moins heureux des mensonges d'une direction qui se plaint à longueur de temps de ne pas avoir d'argent et qui au final en trouve assez facilement quand il s’agit de faire des effets d’annonce.

  Trop de mises à jour tuent les mises à jour !
 Publié le 12/12/2018 à 10:30 | 9 commentaires

Pratiquant l'informatique depuis de très nombreuses années, avant même que les terminaux informatiques aient trouvé leur place au sein de la majorité des foyers, la chose qui nous dérage de plus en plus c'est la manière de travailler de cette industrie au niveau du développement des logiciels. A nos débuts les mises à jour de logiciels existaient mais elles étaient bien moins fréquentes et surtout bien moins volumineuses. S'il faut voir les mises à jour comme une chance de pouvoir profiter à moindres frais d'un meilleur produit que celui qu'on a initialement acheter, trop de mises à jour tuent-elles l'efficacité même de ces mises à jour ?

On ne sait pas pour vous mais en ce qui nous concerne le nombre d'heures que nous perdons chaque mois à cause de ces mises à jour est impressionnant. Il est vrai que nous avons la chance de posséder et utiliser un certain nombre d'appareils reposant sur l'informatique mais cette présence informatique devient de plus en plus pesante vu la manière dont cette industrie travaille aujourd'hui. Dans un monde où tout doit aller de plus en plus vite, avoir des mises à jour tous les mois de tous ses appareils fait perdre un temps monstre.

Ce qui nous a motivé l'écriture de ce petit article c'est la mise à jour forcée d'un Chromecast v2. Nous ne l'utilisons pas très fréquemment mais uniquement quand nous en avons besoin. La dernière fois que nous en avons eu besoin pour une utilisation immédiate, pas de chance l'appareil avait décidé qu'il devait obligatoirement faire une mise à jour et qu'à cause de ça nous n'avons pas pu l'utiliser car il a mis plus de 10 minutes pour télécharger cette mise à niveau sans même nous laisser le choix de la faire un peu plus tard.

Et vous, vous en pensez quoi de ces mises à jour imposées de nos appareils ? Bonne chose cette fréquence rapprochée ou perte de temps inutile ?

  Google Pay débarque enfin en France
 Publié le 11/12/2018 à 09:00 | 11 commentaires

Très attendu par certains, le paiement mobile sans contact débarque de manière généralisée en France sur la plateforme Android grâce à Google Pay. Bien sûr Google n'est pas le premier à proposer cette fonctionnalité chez nous, même sur sa propre plateforme mobile. Par exemple en ce qui nous concerne nous utilisons ce mode de paiement depuis plus de 3 ans à quelques semaines près, grâce à un Windows Phone et au service Orange Cash. Depuis que nous avons adopté au quotidien un smartphone Android nous avons progressivement utilisé Orange Cash que nous avons remplacé par Orange Bank, que nous utilisons depuis quelques mois de manière conjointe avec une Carte Max et Samsung Pay.

N'ayant pas du tout besoin de ce Google Pay, nous avons tout de même tenté l'aventure tôt ce matin car depuis quelques heures le service est ouvert en France avec quelques banques partenaires (Boon, Boursorama, N26 a Revolut) ou quelques services comme Ticket Restaurant ou l'application Lydia. De notre côté c'est avec notre bonne vieille carte Boursorama que nous avons tenté l'aventure. Après avoir suivi la procédure d'inscription de notre carte Visa, que dire ? Pas grand-chose car au final ça marche comme ça le devrait. Le seul truc qui nous dérange un peu c'est que la carte bancaire utilisée pour le paiement sans contact Google Pay est enregistrée comme moyen de paiement dans tous les services de Google.

En résumé on n'a rien à vous dire car le service accessible à toutes les marques de smartphones permettra à n'importe qui de s'offrir à moindres frais un service de paiement sans contact. Si tout est gratuit pour l'utilisateur et la banque, reste tout de même une grande inconnue car avec Google rien n'est jamais réellement gratuit. Avec ce nouveau service Google va être capable de savoir dans quelles boutiques et quelles sommes d'argent vous dépensez comme peut le savoir votre banquier. Le truc c'est qu'avec Google on ne sait pas du tout ce qu'il va faire de ces données car une chose est sûre, il les utilisera un jour ou l'autre.

  Vendéo, une monnaie locale 'Made in Vendée'
 Publié le 08/12/2018 à 22:00 | 8 commentaires

Comme vous le savez certainement, Smartphone France est depuis plus de 10 ans un site "Made in Vendée". Vivant dans un département où l'identité régionale est très importante, nous sommes aujourd'hui fiers d'être vendéens. Cherchant régulièrement ce que se fait par chez nous, nous sommes tombés un peu par hasard sur la MLCC85, une association militant pour une Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne en Vendée. Pour ceux qui n'ont pas tout compris, il s'agit d'une de ces nombreuses monnaies régionales créées pour promouvoir en priorité l'économie locale.

Si nous vous parlons aujourd'hui du Vendéo, nom de baptême de cette monnaie vendéenne, c'est qu'elle est présente sur le Play Store via son application Vendéo. Une application qui sert à localiser les commerçants adhérents de la monnaie locale vendéenne ainsi que les bureaux de change permettant aux consommateurs d’échanger leurs euros contre des Vendéo à la parité de 1 pour 1. Cette application permet également d’effectuer des paiements par SMS à partir de son compte Vendéo.

Si nous sommes heureux de porter soutien à cette initiative par ce petit article, le gros problème de ces monnaies locales reste avant tout le manque de partenaire car pour pouvoir trouver un maximum d'utilisateurs elles se doivent d'être acceptées par le plus grand nombre de commerçants mais ces commerçants restent logiquement frileux à un concept où il n'y a pas assez d'utilisateurs.

  Où avez vous vu votre dernière cabine téléphonique ?
 Publié le 06/12/2018 à 19:30 | 6 commentaires

C'est en pensant au temps passé et à l'évolution de la téléphonie depuis sa démocratisation dans les années 1970 sous l'impulsion du Président de la République de l'époque, que nous est venue cette question étonnante : Mais où avons-nous vu notre dernière cabine téléphonique dans la vraie vie ?

Quand nous étions jeunes nous étions de grands consommateurs de ces cabines avec des pièces ou même des télécartes mais les années passant nous en avons même oublié dans quel endroit nous avons vu le dernière cabine téléphonique. Inutile de nous demander la dernière fois que nous avons utilisé ce lieu même si le principal souvenir que nous en avons c'est l'horrible odeur d'urine qui s'échappait de la plupart d'entre-elles.

Et vous, avez-vous plus de mémoire que nous ? Vous rappelez vous de la dernière cabine que vous avez vue dans la vraie vie ?

  Free rentre dans le rang concernant les tarifs !
 Publié le 04/12/2018 à 15:15 | 15 commentaires

Avec l'annonce de "la Freebox V7", nombreux sont ceux qui s'attendaient à des annonces percutantes et révolutionnaires. Mais ça c'était avant. En effet si Free a annoncé l'arrivée de deux nouvelles box, la Freebox One et la Freebox Delta, ce n'est pas sur ce point que cette présentation nous a le plus marqué. Si Free comme à son habitude propose des box originales faisant tout et n'importe quoi, c'est justement cette situation qui nous pose aujourd'hui problème. Par exemple la forfait "Free box Delta" est proposé au tarif de 50 Euros par mois auxquels des frais s'ajoutent. Il faut par exemple ajouter 69 ou 99 Euros de frais de mise en service (!!!) et 480 Euros pour le prix de la box payable soit comptant soit en 48 mensualités de 10 Euros. Si vous voulez quitter l'opérateur ça vous coutera 49 Euros.

Au final Free fait maintenant comme tous les autres avec des tarifs qui augmentent. Certes beaucoup plus de services sont inclus comme Netflix, une compatibilité Amazon Alexa "OK Freebox", Spotify, LeKiosk, Pack sécurité, … mais au final qui a réellement besoin d'un pack aussi complet ? Si celui qui est en famille avec plusieurs enfants, qui habite une maison, qui aime lire la presse, qui adore écouter la musique, qui adore regarder la télévision y trouvera son compte pendant ses journées de 96 heures, le premier frein sera juste un accès quasi obligatoire à la fibre. Bref comme nous à la campagne, ces nouvelles Freebox ne servent à rien ou presque !

Une bonne nouvelle pour les autres opérateurs pour lequel Free n'est plus réellement le concurrent agressif qu'ils ont pu connaître. Free est un bon opérateur mais il n'est plus "le meilleur opérateur" qu'on puisse trouver, surtout quand on doit faire appel à son service client où un simple problème peut se transformer rapidement en épreuve de Koh-Lanta.

  Huawei envisage-t-il d'abandonner Android ?
 Publié le 03/12/2018 à 10:30 | 14 commentaires

Véritable success story avec une marque qui a réussi à s'offrir la seconde place du marché des smartphones en obligeant Apple à descendre d'une marche, Huawei aurait toutes les raisons d'adorer Google et Android. Le problème est que malgré cette situation, le géant chinois envisagerait de se séparer progressivement d'Android au profit d'un système d'exploitation maison. Si l'idée n'est pas nouvelle et a régulièrement effleuré l'esprit de tous les fabricants asiatiques de smartphones ayant atteint le podium de ce marché, est-ce pour autant une bonne idée ?

Au vu de notre expérience, mis à part pour créer "des features phones", c'est à dire des téléphones mobiles sans logiciels additionnels, pourquoi pas mais quel intérêt pour les utilisateurs de s'offrir des smartphones avec aucun logiciel ou presque à offrir à leur smartphone. Cette situation de manque de logiciels est clairement ce qui a tué plusieurs autres systèmes d'exploitation mobile dont le plus connu est le système Windows Mobile de Microsoft. Développer un nouveau système d'exploitation est certes possible, c'est bien ce qu'a réalisé Google il y a une dizaine d'années mais est-ce qu'un système lié à un seul fabricant pourra rencontrer le même succès ?

Source de l'information : ithome ...

  Boursorama s'invite sur Samsung Pay
 Publié le 29/11/2018 à 18:30 | 13 commentaires

Alors que la solution universelle de paiement mobile tarde à arriver sur la plateforme Android, des solutions alternatives commencent à creuser leur trou et trouver un nombre important d'utilisateurs. Véritable poule aux œufs d'or du domaine bancaire, le paiement par carte que ce soit de manière traditionnelle ou sans contact est tellement rentable qu'Apple a tout fait pour verrouiller ses iPhones afin que seul le service Apple Pay soit disponible. Bonne nouvelle pour eux mais un peu moins pour l'utilisateur, ils ont gagné leur pari.

Sur Android, Google aurait pu faire de même mais pour une raison que nous ne comprenons pas du tout, son service Android Pay / Google Pay n'est pas encore disponible dans de nombreux pays dont la France. Une aubaine pour les banques ou les constructeurs de smartphones qui peuvent ainsi proposer leur solution sans être obligé de payer une commission à un intermédiaire. Certaines banques comme Orange Bank proposent leurs propres applications. Certaines autres passent par des prestataires comme Paylib.

Face à cette situation Samsung a décidé de lancer à la manière d'Apple son service de paiement mobile. Bien sûr ça ne fonctionne que sur certains appareils de la marque mais c'est un bon moyen pour le fabricant de générer plus de revenus. Aussi étonnant que cela puisse paraître, son service permet aux clients des mêmes banques qu'Apple Pay, ou presque, de profiter du paiement mobile. Si nous vous parlons de ça aujourd'hui c'est juste que le service Samsung Pay est dorénavant accessible aux clients de la banque Boursorama.

  Pilotez votre sapin de Noël grâce à votre smartphone
 Publié le 28/11/2018 à 09:00 | 8 commentaires

Si les années 90, 1990 pour les plus jeunes, ont clairement été les années où l'informatique s'est développée dans les foyers avec l'arrivée des ordinateurs personnels et consoles de jeu, les années 2000, surtout à partir de 2007, ont été les années smartphone avec l'arrivée d'un certain iPhone qui a démocratisé un appareil qui existait depuis un certain temps déjà. Depuis l'invention de l'informatique chaque décennie a apporté son lot nouveautés et a surtout mis en avant une tendance. Pour ces années 2010 ce qui nous semble être le plus significatif c'est ce qu'on appelle "l'Internet des objets" ou ce qu'on nomme de manière plus générale "les objets connectés".

Il y a un an on vous parlait de notre idée de geek à savoir nous offrir une guirlande électrique de Noël connectée pilotable à partir d'un smartphone. L'heure de ressortir le sapin de Noël afin de le décorer avec les enfants pour que le Père du même nom apporte ses jouets par milliers puisse savoir où les mettre, étant arrivé, nous en avons profiter pour déstocker l'investissement de l'année dernière. La bonne nouvelle est qu'elle fonctionne toujours et que l'application qui permet de la piloter est encore plus efficace.

Pour rappel, au sommaire des principales caractéristiques de la guirlande électrique Twinkly que nous avions choisi à l'époque :
- Application iOS et Android en français
- 100 ampoules LED pilotables à l'unité (C'est vraiment étonnant)
- Long fil pour la brancher (La première fois qu'on branche une guirlande sans rallonge)
- Connexion en WIFI 2.4GHz
- Enormes possibilités de programmation de la guirlande (Couleurs, Animations, ...)

Au final, toujours un plaisir de pouvoir jouer avec son sapin de Noël qui n'est plus qu'un simple objet décoratif. Même les enfants qui ont eu entre temps "un vieux smartphone Android" pour l'utiliser en baladeur MP3, ont voulu l'application sur leur appareil. Un bon moyen de partager un peu plus de choses avec ses enfants tout en profitant de la magie de Noël.

  La France reste prudente face au fabricant chinois Huawei
 Publié le 26/11/2018 à 12:00 | 8 commentaires

Même si vous n'êtes pas des pros de la technologie, vous vous doutez certainement que pour faire fonctionner nos réseaux mobiles, il faut du matériel. Tout logiquement ce matériel est fabriqué par des professionnels des télécommunications, en bref les mêmes entreprises que celles qui fabriquent des smartphones. Les marques pour ce matériel sont un peu moins nombreuses mais ne sont pas inconnues du grand public : Cisco, Nokia, Alcatel, … et Huawei.

Voyant des ennemis partout, le président américain Donald Duck, essaie de convaincre ses alliés afin qu'ils n'utilisent pas le matériel du méchant chinois Huawei dans leurs infrastructures télécom, le réseau mobile terrestre. Sur ce coup on ne peut pas vraiment lui donner tort même si sur ce coup c'est clairement l'hôpital qui se fout de la charité. Les chinois sont peut-être des espions potentiels mais les américains en sont à coup sûr.

Selon Les Echos, même si les opérateurs français n'ont pas écouté les conseils de ce cher Donald, ils n'en restent pas moins très méfiants vis à vis du fabricant chinois. Par exemple pas d'équipement Huawei sur leur réseau en Ile de France … mais pas de problème pour la province. Pour la future 5G les choses ne devraient pas changer. OK pour faire confiance à l'américain Cisco mais méfiance pour le chinois Huawei. Au final l'erreur n'a-t-elle pas été de tuer cette société nationale qu'on appelait Alcatel ?

  Trop de mouchards dans les applications mobiles !
 Publié le 26/11/2018 à 10:00 | 1 commentaire

Que ce soit sur iOS, Android ou même Windows Phone, les applications mobiles intègrent dans leur très grande majorité des mouchards afin de savoir si ces applications fonctionnent sans dysfonctionnement et comment elles sont utilisées. Si ces mouchards sont bien pratiques et souvent indispensables à la maintenance et à l'évolution de ces logiciels, le problème est que comme souvent certains abusent bien trop en transformant les programmes en véritables espions qui enregistrent tous vos faits et gestes faits au sein du logiciel concerné.

La plateforme Exodus Privacy (Études eXpérimentales d'Ordiphones Débiles et Universellement Sales) malgré son nom totalement décalé, analyse les applications Android pour nous donner un petit état des lieux sur les autorisations qu'elles réclament et les éventuels mouchards qu'elles utilisent. Inutile de vous dire qu'on est loin de la simple surveillance pour nombreuses grosses applications. Pour ceux qui sont de mauvaise foi, inutile non plus de critiquer Android car toutes les plateformes mobiles sont concernées.

Comme souvent ce n'est pas la pratique qu'il faut critiquer mais les abus de certains. Par exemple comment le magazine Télé Star peut-il justifier l'utilisation de 27 mouchards différents. Le suivi technique et le marketing c'est bien mais n'est-ce pas abusé ? Il est bien là le problème car aujourd'hui les applications véritablement gratuites sont rares et la publicité de plus en plus présente dans les applications mobiles ne fonctionne plus sans ces mouchards. C'est malheureusement très souvent à cause d'elles que vous êtes espionnés par votre smartphone. Entre une publicité généraliste et une publicité ciblée le rapport du prix peut aller de 1 à 10. Une situation qui clairement nous montre que l'enregistrement de nos habitudes n'est pas prêt d'arrêter.

Source de l'illustration : Les humeurs d'Oli ...

  Marre de Samsung qui impose de plus en plus de logiciels !
 Publié le 24/11/2018 à 18:30 | 15 commentaires

En cette milieu de WE permettez-nous de pousser un petit coup de gueule contre Samsung qui impose à ses clients de plus en plus de ses services. Si l'on est d'accord sur le fait qu'acheter un smartphone d'une marque est d'accepter en même temps le logiciels fournis par cette même marque, ce qui nous dérange vraiment ce sont les logiciels ajoutés au fil des mises à jour du système. Une pratique dont semble être tout particulièrement friand Samsung.

Possédant et utilisant encore un Samsung Galaxy S7 au sein de la rédaction de Smartphone France, cet appareil initialement vendu avec un système Android 6, l'appareil s'est vu proposer des mises à jour vers Android 7 puis Android 8 qui devrait être la dernière version d'Android qui lui sera officiellement proposée. Sur ce point rien à dire même si Samsung n'est pas très réactif et qu'il faut attendre de nombreux mois avant de profiter de la version la plus récente du système. Par exemple Android 9 ne devrait pas être disponible sur les S9 / S9+ avant l'année prochaine.

Ce qui nous insupporte c'est l'intégration obligée et forcée des produits maison lors des mises à jour. Par exemple avec Android 8, Samsung nous oblige à avoir sur l'appareil son système de paiement mobile Samsung Pay. Qu'une marque privilégie ses services on peut le comprendre mais qu'elle impose de nouveaux services plusieurs années après l'achat d'un produit nous trouvons ça honteux. Il est vrai qu'on n'est pas obligé d'utiliser le service mais il n'est pas possible de le désinstaller ou même de le désactiver. A quand un comportement respectueux envers ses clients de la part de Samsung ?

  Faîtes vous plaisir ... c'est le Black Friday
 Publié le 23/11/2018 à 09:30 | 2 commentaires

Comme vous le savez certainement dans cette belle société de consommation dans laquelle nous vivons, toutes les occasions sont bonnes pour nous faire dépenser l'argent que nous avons durement gagné à la sueur de notre travail … sauf si vous vous appelez Carlos Ghosn. L'une de ces occasions qui sont de plus en plus nombreuses pour nous nous inviter à dépenser nos maigres économies est : Le Back Friday.

100% américaine à la base, ce jour qui se transforme en une semaine chez nous, est l'occasion pour de nombreuses boutiques physiques et en ligne de nous proposer leurs fausses promotions avec des tarifs de base artificiellement gonflés pour faire croire à de plus grosses remises. Malgré cette situation, ça reste malgré tout une période sympathique pour ceux qui désirent s'offrir ou offrir certains objets jusque-là inaccessibles.

Par exemple Google nous propose dans son Google Store Officiel, les smartphones de la famille Pixel 3 avec une remise de 125 Euros par rapport au tarif habituel. Si ces appareils vous intéressent, c'est une offre qui mérite d'être étudiée car vu le moyen de distribution exclusif de ces terminaux, les promotions sont assez rares.

  Un patch pour se protéger des mauvaises ondes de son smartphone
 Publié le 22/11/2018 à 10:00 | 22 commentaires

Trop souvent négligé par les utilisateurs de smartphones, les ondes électromagnétiques de ces derniers n'ont certainement pas un effet négligeable sur la santé des utilisateurs que nous sommes. Si aujourd'hui rien n'est prouvé sur le sujet, certainement à cause des lobbies des fabricants qui font tout pour freiner des deux pieds toutes les mesures de protection des utilisateurs, un frein à leur propre développement, une chose est sûre, c'est une chose à prendre en compte rien que par précaution. Si la législation limite le taux de rayonnement en imposant un DAS maximum aux smartphone vendus, être plus prudent que les plus prudents ne pourra jamais faire de mal.

C'est pour cette raison que certaines solutions comme Fazup ont été développées. Issu de plus de 10 ans de recherche intensive selon les propres mots de son fabricant, cette technologie made in France semble afficher de bons résultats que ce soit au niveau scientifique qu'au niveau satisfaction des utilisateurs. Ses performances ont été testées par EMITECH, laboratoire français indépendant accrédité COFRAC pour les mesures de DAS. Pour vous garantir les performances optimales validées en laboratoire, Fazup doit être positionné précisément au dos de votre mobile à l’aide d’un système de pose exclusif conçu pour chaque modèle de téléphone compatible. Une liste à jour que vous pouvez retrouver sur le guide de positionnement du patch Fazup.

N'étant pas des experts nous n'allons pas vous mentir en vous affirmant que c'est génial, que c’est fantastique ou que c'est révolutionnaire. Au mieux nous pensons sincèrement que ça ne peut pas faire de mal en atténuant le rayonnement électromagnétique de nombreux modèles de smartphones. Après quelques semaines d'utilisation la seule chose qu'on peut vous certifier c'est que nous n'avons pas observer d'effets secondaires et que notre smartphone de test, un Samsung Galaxy S7, fonctionne aussi bien qu'avant le test.

Vous avez peur des ondes électromagnétiques et de leurs effets sur votre santé ? Tentez l'expérience Fazup :)

  Dossier Médical Partagé, une vraie fausse bonne idée ?
 Publié le 20/11/2018 à 10:00 | 5 commentaires

Vivant dans le passé au niveau de son efficacité à adopter les nouvelles technologies, celle que certains appellent encore "la Sécurité Sociale" semble tout faire pour se moderniser. Il est vrai qu'à une époque avec la Carte Vitale, l'Assurance Maladie pouvait paraître être en avance sur son temps mais depuis cette époque, du point de vu des assurés, les choses n'ont pas vraiment évolué. Par exemple nombreux sont les français à encore posséder une carte vitale émise il y a une vingtaine d'années.

Durant toutes ces années des choses ont tout de même été créées comme le site Ameli.fr en 2007, mais en restant honnête on ne peut que constater que c'est lent, très lent pour voir des nouveautés. Un peu plus de 10 ans après la création de ce site Ameli, nous est proposé le Dossier Médical Partagé (DMP) qui se présente comme étant un carnet de santé numérique qui conserve et sécurise vos informations de santé : traitements, résultats d’examens, allergies … Il vous permet de les partager avec les professionnels de santé de votre choix, qui en ont besoin pour vous soigner.

L'idée est plutôt bonne à l'ère du numérique, car quoi de plus pratique qu'un seul et unique endroit pour stocker toutes ses informations médicales en donnant la possibilité à tous les professionnels de la santé d'y accéder en cas de nécessité ? Si les responsables de ce service gèrent bien les choses comme la confidentialité et la sécurité, pourquoi pas. Le problème est comme souvent que ce type de projet n'est malheureusement pas confié à des personnes ayant l'habitude de gérer ce type de chose. Si la sécurité semble avoir été une des priorités de ce projet, le gros problème est que trop de sécurité risque de nuire à l'efficacité et à l'utilisation de ce service par les principaux intéressés.

Testant toujours les choses dont nous vous parlons, quand cela est possible, nous avons tout naturellement créé notre DMP même si nous restons contre ce type de services en ligne où la sécurité totale ne peut techniquement pas être garantie. Si la création est globalement simple, c'est l'accès au service qui pose vraiment problème et peut même être qualifié de pénible à l'utilisation. Par exemple sur l'application smartphone l'identifiant imposé n'est pas sauvegardé par l'application, l'utilisation d'une authentification double (Code + autre code via SMS ou Email) est imposée et systématique et le temps de connexion dans l'application est très court. Au final pas pratique du tout à une époque où la biométrie est présente sur la majorité des smartphones et sert au quotidien dans de nombreux domaines.

Le service étant tout jeune on ne va pas être trop critiques mais il est clair que certains points se doivent d'être améliorés pour le démocratiser. Pour qu'un truc soit adopté par le plus grand nombre il faut qu'il soit simple d'utilisation et aujourd'hui ce DMP ne l'est pas. Affaire à suivre ...

  GOO TRACK : Le positionnement GPS en temps réel
 Publié le 20/11/2018 à 09:00 | 3 commentaires

GOO, spécialiste français du High-tech connecté, a imaginé un tracker simple d'utilisation indiquant le positionnement GPS en temps réel. Pour les enfants, les séniors, la valise ou l'animal de compagnie, le tracker est l'allié idéal pour une surveillance à distance et un quotidien sans souci !

Ce tracker baptisé GOO Track est très léger (seulement 33 g), il possède une autonomie d'une durée de 3 jours sans recharge et résiste à des températures extrêmes (de -20° à +60°c). Le tracker propose en outre un bouton SOS qui permet d'appeler vers un numéro préenregistré et d'échanger avec la personne grâce au micro intégré. A l'inverse, une liste de 15 numéros peut contacter le tracker et s'adresser au détenteur en mode téléphone. Très pratique, notamment, pour sécuriser un jeune enfant perdu ou en détresse !

Le produit GOO Track est vendu avec un abonnement d’un an qui donne droit jusqu'à 30 min de conversation téléphonique et 100 SMS par mois, le tout au tarif de 119,90 Euros. Pour le suivi temps réel il se fait via une application mobile disponible sur le Play Store.

  Samsung met fin aux thèmes gratuits sur ses smartphones !
 Publié le 19/11/2018 à 14:00 | 6 commentaires

Proposant des smartphones à des prix certainement définis au plus juste, Samsung afin de ne pas déposer le bilan a décidé de mettre fin aux thèmes gratuits pour son interface maison. Pour être plus précis, le géant coréen a décidé que les thèmes gratuits proposés via son application dédiée, ne seraient plus disponibles à vie comme le terme gratuit le laisse penser, mais juste pour une période limitée de 14 jours. SI l'on n'utilise pas la langue de bois, OUI Samsung a décidé de mettre fin aux thèmes gratuits pour son interface maison !

Une décision qu'on n'arrive vraiment pas à comprendre mais surtout à accepter quand les excuses données par la marque sont clairement bidon : "Ce changement de notre politique sera appliquée dans le but d’aider nos développeurs à continuer le développement de produits d’une grande qualité et rendre nos services bien plus stables et fluides.". Bien sûr les thèmes payants ne sont pas concernés par cette nouvelle politique car nous le savons tous, les logiciels payants sont tous stables et fluides, à moins que ça ne soit dû au fait que Samsung touche sa petite commission au passage.

A noter que cette nouvelle politique ne sera mise en place que sur les terminaux de la marque fonctionnant avec Android Pie 9 et ultérieur.

  Fini les forces de l'ordre sur les applications mobiles ?
 Publié le 19/11/2018 à 12:00 | 8 commentaires

Les applications d'aide à la conduite très prisées par les propriétaires de smartphones, comme Waze ou Coyote, ne pourront peut-être bientôt plus signaler la présence d'un barrage des forces de l'ordre sur leur trajet, selon un projet de loi consulté par Le Parisien.

Les barrages de police ou de gendarmerie pourraient en effet bientôt disparaître de ces applications d'aide à la conduite comme Waze ou Coyote, selon les informations du Parisien lundi. Un projet de loi vient d'être soumis pour avis au Conseil d'État avant d'être présenté par la suite en Conseil des ministres en décembre prochain. Il s'agirait pour les auteurs de ce texte de maintenir l'effet de surprise en cas d'opérations antiterroristes, de recherche de malfaiteurs, de contrôle d'alcoolémie ou de stupéfiants.

Selon la proposition, les responsables de ces services seront tenus d'occulter pendant une durée déterminée, durée pouvant aller de 3 à 24 heures, la diffusion du signalement d'un usager informant les autres automobilistes de la présence d'un contrôle routier. En cas de refus, ils s'exposeront à des peines deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende ! Une proposition qui semble bien accueillie par plusieurs syndicats de police ainsi que la Ligue contre la violence routière.

  Bon plan : Amazon Music à moins de 1 Euro pour 3 mois !
 Publié le 15/11/2018 à 16:30 | 2 commentaires

Si vous aimez la musique et que vous n'êtes pas très fortuné, sachez que le géant occidental de la vente en ligne vous propose de tester son service Amazon Music (Lien non sponsorisé car nous n'aimons pas gagner de l'argent à votre insu) au tarif promotionnel de 0,99 Euro pour une période de 3 mois.

Une offre valable uniquement du 15/11/2018 au 02/01/2019 inclus, réservée aux nouveaux clients Amazon Music Unlimited et résidant en France métropolitaine. En cas de souscription à l’offre, vous serez prélevé de 0,99 Euro pour les 3 premiers mois. A la fin des 3 mois, et sans annulation de votre part, vous serez prélevé de 9,99 Euros par mois. L'abonnement peut être annulé à tout moment. L’offre n’est valable qu’une fois par client et compte client.

Si nous vous parlons de cette offre que nous pensons être un bon plan, c'est tout naturellement que vous pouvez en profiter sur votre smartphone Android grâce à l'application disponible sur le Play Store. Vous devez organiser les fêtes de fin d'année de Noël ou du Jour de l'An et vous n'aviez pas de fond musical ? Bonne nouvelle, vous avez maintenant la possibilité d'en avoir un sans vous ruiner :)

  Votez pour votre meilleure application sur le Play Store
 Publié le 14/11/2018 à 09:00 | 4 commentaires

Aujourd'hui tous les éditeurs d'applications mobiles ou presque vous le diront, le plus dur c'est de faire en sorte que son application sorte du lot afin qu'elle rencontre le succès. Bien sûr il y a de belles histoires avec quelques applications qui arrivent à connaître le succès par chance ou en ayant gagné un concours de circonstance, mais pour connaître le succès la recette la plus classique est : La mise en avant sur le store. Sympa la recette miracle mais comment faire par exemple pour être en haut de l'affiche quand on est une toute petite application comme Smartphone France ? Malheureusement dans notre cas, il n'y a rien à faire si ce n'est espérer un coup de chance.

Pour d'autres il est possible de tirer son épingle du jeu en étant mis en avant par Google. Justement ça tombe bien car Google est en train d'organiser sur le Play Store, un petit vote où vous pourrez dire qu'elle est votre application et votre jeu préféré. Bien sûr il s'agit d'une sélection effectuée par Google où vous ne pourrez voter que pour une application déjà présélectionnée mais c'est certainement une bonne chose pour que des applications pas forcement hyper connues, gagnent en notoriété. Parmi la sélection proposée nous avons en ce qui nous concerne, voté pour Molotov que nous trouvons être une application géniale pour regarder la télévision à partir de son smartphone. Côté jeux, nous avons voté en désespoir de cause pour Super Mario car parmi les titres proposés c'était le seul auquel nous avons vraiment joué.

Et vous, quels sont vos titres préférés parmi la sélection proposée par Google ?

  Quels sont les profs de mes enfants qui sont en grève ?
 Publié le 12/11/2018 à 14:00 | 5 commentaires

Comme cela arrive très (trop ?) souvent dans notre beau pays, des personnels de cette grande institution qu'est l'Education Nationale, sont une nouvelle fois en grève. Comme d'habitude le corps professoral qui oublie qu'il ne travaille pas pour lui mais pour des enfants et accessoirement leurs parents, n'a pas daigné nous informer de la raison de cette énième grève, c'est sur Internet que nous est donnée une réponse : Écoles, collèges et lycées : les enseignants en grève contre les suppressions de poste. Légitime ou pas ce n'est pas à nous de juger, même si nous sommes en droit d'avoir notre avis, mais la moindre des choses ne serait-elle pas de nous informer des causes de leurs mouvements à répétition ? Nous en tant que parents nous devons justifier un retard de 10 minutes !

La revendication politique et syndicale n'étant pas le but de cet article, nous profitons donc de l'actualité pour vous parler du logiciel Pronote disponible sur Android et même Windows Phone. Grâce à cette application mobile qui permet d'accéder au service Pronote utilisé par l'éducation nationale depuis quelques années déjà, vous serez à même de voir quels sont les professeurs absents, donc les professeurs ayant des revendications les jours de grève.

Même si l'ergonomie du logiciel est loin d'être parfaite, ça reste un logiciel pratique pour les parents dont le collège ou le lycée de leurs enfants ont fait le choix d'utiliser ce service. Vu le silence de certains enfants concernant leur vie scolaire, il est toujours intéressant de pouvoir suivre en temps réel ou presque comment la scolarité des enfants se déroule. Au sein de cette application sont en effet disponibles :
- Cahier de texte pour le suivi des devoirs
- Notes pour suivre l'évolution de sa progéniture
- Compétences acquises … ou pas
- La vie scolaire (Emploi du temps, absences, …)
- Des communications à partager
- Des documents à télécharger

Un outil bien pratique, quand il est réellement adopté par le corps enseignant. En effet malgré de le fait l'outil soit utilisé par leur établissement, certains professeurs refusent son utilisation pour certaines fonctionnalités comme les devoirs, ce qui en fait limite grandement son intérêt dans un usage quotidien. Enfin ainsi va la vie et comme certains dirigeants ont tenté de la faire, il est et sera toujours compliqué de bouger le mammouth.

  Naviguez de manière plus confidentielle sur votre smartphone
 Publié le 12/11/2018 à 12:00 | 7 commentaires

Aujourd'hui quand on utilise Internet, on laisse des traces un peu partout, des traces qui peuvent être enregistrées à tout moment et pour l'éternité. Parmi ces traces il y a celle des serveurs DNS, indispensables au bon fonctionnement d'Internet. Si vous n'êtes pas de la partie, ces serveurs DNS sont ceux qui transforment les adresses lisibles de sites (android.smartphonefrance.info par exemple) en adresses numériques (212.83.180.60 par exemple), les seules exploitables par les ordinateurs et les routeurs. Le truc est que si vous demandez à un serveur DNS de convertir une adresse, c'est que vous en avez besoin, il est donc facile de lier vos usages d'Internet à votre personne.

Afin d'être moins espionné par votre fournisseur d'accès à Internet, celui qui propose en premier lieu ce service de DNS, il est possible d'utiliser d'autres serveurs DNS. C'est par exemple ce que propose la société CloudFlare avec son logiciel 1.1.1.1 qui comme son nom l'indique vous permettra d'utiliser un serveur DNS ayant l'adresse numérique 1.1.1.1. Bien sûr cette utilisation ne vous garantit aucunement que CloudFlare lui-même n'enregistrera pas vos habitudes mais à part utiliser vous propre serveur DNS, il ne sera pas possible de vous rendre discrets à 100%. Utiliser Internet c'est être enregistré à un moment où à un autre. Rien qu'en venant sur ce site, nous avons les moyens de savoir certaines de vos habitudes vis à vis de nous.

Pour les paranos, voici une solution alternative à leur opérateur mobile habituel concernant l'utilisation du service DNS. Au pire ça peut servir à outrepasse la censure gouvernementale française qui impose à nos fournisseurs d'accès de filtrer certains sites jugés comme illégaux ou non fréquentables.

  Google pratique déjà la censure en Europe !
 Publié le 09/11/2018 à 14:00 | 1 commentaire

C'est en lisant une interview de Sundar Pichai, le PDG de Google, sur The New York Times que nous nous sommes rendu compte que ce que les bien-pensants occidentaux que nous sommes, feraient mieux de balayer devant leur porte avant de critiquer les autres. Si la majorité des occidentaux est prête à crier au scandale face à la censure d'Internet pratiquée par le gouvernement chinois, cette manière de faire n'est-elle pas en train de devenir le rêve de nos propres dirigeants ?

Le pire c'est que les donneurs de leçons que nous sommes à propos de la démocratie, de la liberté d'expression, de la liberté tout court, pratiquent déjà la censure à outrance avec Google et Internet. Nos lois sur "le droit à l'oubli", sur "les droits d'auteurs", ne sont-elles pas déjà une forme de censure ? La France n'est-elle pas devenue un pays où l'on peut aller en prison pour des mots ? Même si nous trouvons toujours autant déplorable que des multinationales comme Google mettent leurs valeurs de côté pour faire de l'argent, nous pensons que les donneurs de leçons occidentaux devraient en premier lieu réfléchir sur les propres pratiques avant de juger celles des autres.

Que ça plaise ou non "aux bien-pensants", l'Europe et la France pratiquent déjà la censure sur Internet et l'impose à des entreprises comme Google. Certes tout peut s'expliquer ou se discuter mais pourquoi notre censure serait-elle plus justifiée que d'autres censures ? Au final qu'on se le dise, notre nouvelle société numérique sera de plus en plus sous surveillance car la technologie le permet de plus en plus. Que ça vous plaise ou non, nous vivons aujourd'hui tous sous surveillance.

Archives de toutes les news depuis la création du site